Site Loader

Vous vous êtes réveillé avec un oursin dans la gorge ?

Le rhume guette sournoisement et vous vous demandez comment l’enrayer avant qu’il mette votre semaine en l’air ?

Je vous donne mon remède miracle pour faire fuir le rhume quand il se cache encore derrière la porte.

Je pèse mes mots, c’est mon remède miracle !

Le remède « just in time »

Le mal auquel on ne peut remédier, il faut s’efforcer de le prévenir.

Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)

Je m’intéresse à la phytothérapie, aux plantes médicinales et à l’aromathérapie depuis quelques temps. Je ne surprendrais personne puisque c’est le thème du blog !

Et j’ai bien acquis cette idée que les plantes ne sont pas des produits miraculeux, mais plutôt des accompagnateurs, des facilitateurs…

Et bien sauf pour l’huile essentielle de ravinstara !

Ce truc est dingue sur moi. Et d’une simplicité…

Alors cela vaut surement le coup de le tester aussi sur vous.

Dès que je me sens engourdie, que ma gorge commence à picoter, je dépose une goutte de ravinstsara sur une petite cuillère de miel. Je prends ça à jeun le matin, je réitère le soir avant une tisane.

Et ciao le rhume.

C’est un truc de dingo, ça marche quasiment à tous les coups. Je n’ai pas eu un seul rhume l’année dernière et pourtant j’ai deux enfants (gros facteur de risque), je prends les transports en commun parisiens (gros gros facteurs de risque bis !).

Le secret, c’est de bien se connaitre et de dégainer aux premières sensations. Une fois que le nez coule, c’est trop tard. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je n’arrive pas à utiliser ce principe sur mes enfants. C’est souvent trop tard. Ce qui ne veut pas dire que le ravintsara n’est plus du tout utile, au contraire. Mais dans un autre registre.

Très franchement, la (les) première fois, le gout est assez fort, d’où le miel en accompagnement (ou un morceau de sucre). Mais je trouve qu’on s’y habitue assez vite.

Bon, alors ce truc marche sur moi, cela ne veut pas dire qu’il fonctionne sur tout le monde. Mais franchement essayez !

Mais au fait, c’est quoi le ravintsara ?

L’huile essentielle provient des feuilles d’un arbre, appelé camphrier de Madagascar (nom latin : Cinnamomum camphora cineolifera). Ravintsara est un nom malgache qui signifie « feuille bonne pour tout ». Attention, bien qu’il s’appelle camphrier, il ne possède qu’une petite quantité de camphre.

Son origine est chinoise et japonaise. Son utilisation aurait été rapportée par les voyages de Marco Polo en Chine. Vraisemblablement, les chinois l’utilisaient déjà dans leur médecine.

Elle fait partie du pack des huiles essentielles « de base » à posséder si vous vous intéressez à l’aromathérapie. Elle possède des propriétés antivirales particulièrement puissantes. Elle peut être utilisé en diffusion ou par voie orale.

A partir d’octobre, elle ne me quitte plus et fait d’ailleurs partie de ma trousse de toilette si je dois voyager, même pour une seule nuit, pour un déplacement professionnel par exemple !

C’est un produit très facile à trouver dans les pharmacies et parapharmacies. Toutes les marques commercialisant des huiles essentielles proposent du ravintsara. Je n’ai pas de préférence pour ma part, n’étant pas assez connaisseuse sur le sujet.

Précautions : comme beaucoup d’huile essentielle, elle n’est pas recommandée pour les femmes enceinte et pour les très jeunes enfants. Demandez toujours conseil à votre médecin et/ou votre pharmacien

Et vous, vous avez un produit miracle à partager ?

Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *